Daniel Buren, l’artiste plasticien que tout le monde s’arrache

Daniel Buren, l’artiste plasticien que tout le monde s’arrache

Par opposition aux beaux arts, on appelle art plastique tous les œuvres d’arts quelles que soit leurs formes ou volumes,telles que la peinture, la sculpture, le dessin, la gravure, l’architecture… qui ont étés réalisés aux cours de notre siècle.

daniel-buren.jpg

Les arts plastiques définissent donc un période artistique qui succède aux beaux arts. Tous les artistes modernes sont donc considérés comme étant des artistes plasticiens.
Parmi tous les artistes plasticiens qui sont apparus depuis le début de cette période certains se distinguent des autres comme par exemple Daniel Buren, artiste plasticien mondialement connu.

La carrière du célèbre artiste plasticien en quelques mots

Née le 25 mars 1938, l’artiste plasticienDaniel Buren souhaitant se spécialiser dans l’art s’est inscrit à une école d’art à l’âge de 20 ans. Il s’est principalement orienté vers la peinture et la décoration, et en 1965 il a commencé à réaliserses premiers tableaux etcomme support, il se servait de bandes larges de 8,7 cm.L’année précédente il a formé le groupe BMPT avec d’autres artistes tels que Michel Parmentier, Olivier Mosset, ainsi que NieleToroni.

artiste-plasticien.jpg
Avec les membres de son groupe, l’artiste plasticien Daniel Buren a organisé un évènement, celui dela 18èmeédition du Salon de la Jeune Peinture de France, lors duquel des artistes ont réalisés leurs œuvres sur place.

Buren ne s’arrête jamais de créer

Au fil de son parcours, l’artiste plasticien a cherché à simplifier ses œuvres. Il a alors commencé à appliquerune technique qu’il appelle « degré zéro ». Au cours de l’année 1967, il commence à produire des peintures sur des tissus rayés dont la technique consiste à couvrir de peinture blanche les bandes externes.Et c’est d’ailleurs l’utilisation de ces bandes spéciales qui a rendu l’artiste plasticien si célèbre.
Daniel Buren a collaboré étroitement avec les institutions jusqu’en 1968 où il décide d’exposer ses œuvres dans la rue.

Author: Francois Philippe

Share This Post On